Populi-Scoop rejoint la campagne #FreeAssange

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Pour que l’information soit au service des citoyens, de même que les Etats qui les privent de certaines vérités, Julian Assange a révélé plusieurs faits graves, comme les bavures de l’armée américaine en Afghanistan.

Sa pratique du journalisme qui exploite la volonté même des lanceurs d’alertes est nouvelle et dérange l’opacité des nations qui cachent leurs crimes et autres dérives illégales.

Il y a quatre ans, le 19 juin 2012, le fondateur de Wikileaks s’est réfugié dans l’ambassade équatorienne à Londres pour échapper à deux poursuites judiciaires infondées et fallacieuses. Celle des Etats-Unis lui est enjointe après la publication des documents fournis par le soldat Bradley Maning et celle de la Suède qui l’accuse d’un double viol qui est loin d’être vérifié.

Populi-Scoop a publié un article, à consulter ICI,  pour déclarer qu’il rejoint la campagne de dénonciation de l’arbitraire, après 4 année qu’il s’est réfugié dans une représentation diplomatique de la capitale du Royaume-Uni. Des justices qui sont entre les mains d’administration qui ne servent les populations qui les financent le poursuivent pour donner l’exemple à ceux qui oseront utiliser leur liberté d’expression comme les journalistes.

Populi-Scoop s’associe à la campagne qui se déroule du 19 au 25 juin 2016, pour alerter les citoyens du Monde et plus précisément ses lecteurs sur la situation de cet informaticien devenu journaliste par nécessité.

En constatant que l’information était cachée par les Etats aux administrés que les premiers devaient servir, Julian Assange a mis ses connaissances en informatique au profit d’un journalisme auquel la ligne éditoriale de Populi-Scoop adhère pleinement.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.