#Alerte en #Algérie : nouvelle agression d’un citoyen-modèle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Nous avons publié notre dernière alerte, sur l’Algérie, elle s’intitule : Algérie : PRESSIONS ET POURSUITES CONTRE LES CADRES HONNÊTES ! (Lire ICI)
Dans notre précédent communiqué nous avons cité des situations de répression envers des Algériens honnêtes et dynamiques.
Le climat délétère continue, appel à la conscience citoyenne algérienne.
Notre appel…
Cette personne, Amar Adjili, a pris l’initiative avec des volontaires à la bravoure exemplaire et rare de nettoyer les plages algériennes.
Il a été agressé par 8 vigiles, auprès du complexe touristique Matares à Tipaza.
Les témoignages rapportent que l’agression s’est déroulée en présence des responsables du complexe.
Son téléphone a été confisqué et sa carte mémoire cassée.
Les algériens les plus dévoués sont pris en chasse par le régime et ses sbires, la “BOUTEFLICAILLE”.
Ne te décourage surtout pas, tu es dans la cause juste.
Car la gestion catastrophique du complexe de Matares, qui est dit “touristique” mais assiégé par les immondices, la saleté, les ordures, l’abandon et la gestion ruineuse et prédatrice…
Voici le texte par lequel l’association “Nouara Algérie” (Environnement et Ecologie) cite ce personnage hors du commun :

S’il y a quelqu’un qui mérite le surnom de “Superman” pour moi, c’est bien lui. Mr Amar Adjili, la quarantaine, le visage et bras bien bronzés, des chaussures de ballade, des gants… en s’approchant et discutant avec l’Homme; on découvre qu’il est un passionné de la nature.

Sinon jamais il ne pourrait faire ce qu’il faisait. Vous vous demandez ce qu’il faisait de spécial? ? Je vous dis que depuis 18 jours il se lève à 5h du matin pour descendre à la plage de Chenoua et il ne la quittait pas avant 20h du soir.

Oui, il est là mais pas pour nager, ni apprécier la beauté de la plage et de la mer, ni pour pêcher non plus. Lui il passait ses journées à nettoyer la plage. A ramasser des tas et des tas d’ordures qui polluent la plage et la mer.

Il le fait avec des petits moyens, mais il le fait. Il faut vraiment avoir du courage, de la patience mais surtout de la passion pour nettoyer 3 km de plage tout seul. Aujourd’hui, en étant pour aider un peu, avec Amine Labter, et Mme Ratiba qui l’aidait depuis quelques jours aussi, j’étais émerveillée par l’énergie et le charisme qu’il dégage.

Mais par contre, j’étais choquée par la passivité des gens qui sont là et qui ne s’impliquaient pas. Choquée par la réponse d’un jeune auquel on a demandé de ne pas laisser ses ordures là, et qui nous balance « Ce ne sont pas mes ordures »

Des petits enfants auxquels j’essayais d’expliquer que la plage nous appartient tous et que ça serait gentil de leur part de participer et qui me disent « Tu nous payes on travaille » ou en se foutant de ma gueule « Nous on nettoie, les autres viennent polluer »

Là Amar m’a dit « Je me demande si ce que je faisais aboutira à quelque chose! !! «

Une autre question qu’il nous a posé à maintes reprises : « Allons-nous vivre dans un monde meilleur un jour? «

Amar, malgré qu’il soit seul, qu’il est presque délaissé par nous ses concitoyens et les autorités, il compte quand même continuer son boulot. Et aller plus loin encore. Le prochain projet d’Amar est le Djurdjura.

C’était un plaisir de vous avoir rencontrés Amar et Ratiba. Merci pour le déjeuner, et le café Ratiba. Des actions pareilles sont à multiplier et à encourager. Mais surtout à se mobiliser autour d’elles.

Nassima Guettal

Lire ICI

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour poster un commentaire.