Censure de médias français en Algérie : indigne “black liste” !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La corporation locale “des journalistes algériens” semble ne pas avoir d’éthique, pour les mesures de rétorsion qui refusent des visas pour des journalistes français.

L’indifférence envers l’offense des “Kleptocrates” algériens privent d’autres journalistes, d’ailleurs amis et confrères de la presse du pays, de couvrir la visite de Manuel Valls, prévue le samedi 9 avril 2016.

La défaite de la liberté de la presse ne doit pas être cautionnée par les Algériens, et encore moins par la corporation ayant sur la conscience la communication de la société. Dans un pays qui aspire à se consolider et à promouvoir la transparence et les libertés, il est intolérable de sévir pour d’autres raisons plus mondiales.

Le quotidien d’informations du soir « le Monde » et « Le Petit Journal » de canal+ ont été privés de leur mission d’accompagnement des travaux du premier ministre français en Algérie. Leurs collègues de France-Inter, France- Culture et le journal « Libération » boycottent.

Par solidarité, “ALA” (Agence des Lanceurs d’Alerte) dénonce ces agissements d’un régime en déchéance et aux abois. Ces journalistes ou d’autres médias sont libres d’enquêter en Algérie, comme exercent les journalistes algériens librement ailleurs. Donc, par équivalence, peuple et journalistes algériens leur doivent de travailler dans la sérénité chez eux.

Souvent critiques, en France et dans d’autres pays démocratiques, les médias français ne sont exemplaires pour d’autres cas et situations, mais ils sont aussi des modèle par leurs progrès et le ton qu’ils utilisent. La solidarité des journalistes algériens qui croient à la dignité de leur métier, ne peut être que réfractaire à toute forme censure ou de travail sous pression.

La liberté de la presse est indivisible, elle est commune et universelle à ceux qui la pratiquent, où qu’ils le désirent.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »