Intervention-Déclaration de Bernie Sanders sur les Panama-papers

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le sénateur américain Bernie Sanders a publié mardi, 5 avril, la déclaration suivante, après que 11,5 millions de documents ont été rendus publics, sur les agissements d’un cabinet d’avocats de Panama. Ces révélations ont aidé certaines personnes, des plus riches du monde, d’établir des comptes bancaires offshore (traduction réalisé par ARGOTHEME et originale ICI)  :

Nous savons maintenant, à la suite de la « Panama Papers », publié par un consortium international des journalistes d’investigation, que plus de 214.000 entités dans le monde entier ont eu recours à ce cabinet d’avocats au Panama, afin d’éviter de payer des impôts.

À une époque que des revenus massifs font des inégalités de richesse aux États-Unis et dans le monde, les gens les plus riches et les plus grandes entreprises doivent commencer à payer leur juste part d’impôts. Les enfants ne devraient pas souffrir de la faim, tandis que les milliardaires utilisent les paradis fiscaux pour éviter de payer leur juste part d’impôts.

L’Accord de libre-échange avec le Panama a mis un sceau d’approbation sur le Panama, un leader mondial en matière de permettre aux riches et puissants d’éviter les impôts. J’étais opposé à l’Accord de libre-échange avec le Panama dès le premier jour. Je prédisais que le passage de ce désastreux accord commercial serait une facilité, pas une difficulté, pour les sociétés riches et grandes, pour échapper à l’impôt, en abritant des milliards de dollars au large des côtes. Ma révélation était fausse à ce sujet, mais elle est venue sous la lumière. L’ampleur des escroqueries de l’évitement fiscal du Panama est encore pire que ce que je craignais.

Mon adversaire, d’autre part, pour cet accord commercial (USA-Panama) alors qu’il était en cours d’exécution c’était Barack Obama, lors de l’élection présidentielle de 2008. Mais vraiment le renversement s’est fait rapidement après. Pour que l’Accord de libre-échange Panama soit approuvé par le Congrès, c’est avec la secrétaire d’Etat qui a des résultats désastreux.

Le peuple américain est malade et fatigué des politiciens de l’establishment qui disent une chose au cours d’une campagne et faire exactement le contraire le lendemain de l’élection. Si l’un d’entre eux ont violé la loi américaine, mon administration va les poursuivre dans toute la mesure de la loi.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »